"J’ai eu envie de transmettre ce yoga-là !" Alain Kingler

jeudi 12 avril 2018, par Catherine DOUAT

Dans la même rubrique

La fente : Anjaneyasana
3 juillet 2018 à 15h11min

STAGES 2018 Yoga, Ayurvéda, Méditation...
6 mai 2018 à 23h58min

Horaires 2017-2018 Location Salle
5 mai 2018 à 01h38min

Le yoga peut-il aider à faire face aux...
13 avril 2018 à 22h47min

"J’ai eu envie de transmettre ce yoga-là !" Alain Kingler
12 avril 2018 à 20h01min

1 | 2 | 3

Accueil > Actualités > "J’ai eu envie de transmettre ce yoga-là !" Alain Kingler


« Consommateur de yoga :


Au début, j’ai été un consommateur de yoga. J’ai pratiqué deux années du Sivananda, puis j’ai pratiqué le yoga Iyengar. Puis l’Achtanga yoga. Je tordais mon corps dans tous les sens. Je ressortais de là parfois vidé, avec des tensions…Mais ce n’était pas sans effet non plus. Quelque chose agissait.
Toutefois, ce n’est qu’au bout de quatre ans, après un cours avec un élève de Claude Maréchal et après la lecture d’un livre éclairant de Michel Alibert, « Yoga et santé énergétique », que j’ai compris l’au-delà de cette pratique qui était jusqu’alors réduite à une gymnastique plus ou moins intelligente (pour « mourir en bonne santé »). Il a fallu que l’égo tempère (un peu) son emprise : tempérer aussi la volonté narcissique de faire une belle posture extérieure et de rechercher l’obtention de résultats dans la performance physique.
L’approche de Desikachar .
Au début, l’approche de Desikachar m’a désarçonné. Le fait que l’on ne cherche pas à imposer au corps un schéma extérieur, la fameuse « posture idéale », qui n’est en fait que violence et sécurisation de l’égo. Cela même, que je refusais au début, a peu à peu emporté mon adhésion.
Et surtout, cette transformation qu’a opéré en moi la « respiration à l’envers ». A l’envers de ce que l’on m’avait appris en cours de chant. A l’envers de ce qui est enseigné dans les autres écoles de yoga : « […] les yogis offrent leurs expirations à l’inspiration et leurs inspirations à l’expiration » (Bhagavad Gita IV .29). « Offrir les expirations à l’inspiration signifie ici que l’expiration doit être remontée vers la « zone » de l’inspiration, nommée pranasthanam, laquelle est située dans le thorax ; offrir les inspirations à l’expiration signifie l’opposé ; descendre les inspirations vers la zone de l’expiration : plancher pelvien et bas –ventre, nommé apanasthanam », François Lorin- tiré du journal de l’IFY .
Pour ces raisons, j’ai eu envie de transmettre ce yoga-là.
Par la suite, je me suis rendu à un séminaire d’Eric baret et là encore, la proposition rejoignait un pressentiment : chercher à tout prix, au moyen d’une discipline, à effacer tous les antagonismes du corps et du mental, ne serait que violence. Seule une prise de conscience sans volition, sans volonté aucune, pourrait vraiment libérer une tension ; et non une intervention arbitraire nourrie d’intention. Tout ne serait que « défense envers la vie ». Cette phrase-là : « Tout n’est que défenses envers la vie » m’a beaucoup interpellé. Comment ne pas s’épuiser dans la construction de remparts de résistance ?
Il s’agirait d’aller dans la perception des blocages. Il s’agirait de permettre aux structures de défenses, de peurs, aux nœuds, de trouver un canal pour se vider [….]
« Nettoyage d’un récipient :
Sri T. Krishnamacharya compare les pratiques préliminaires telles qu’asana (postures), pranayama, (contrôle respiratoire), et le régime alimentaire au nettoyage d’un récipient. Ce procédé de purification est le samskara. Tout l’objectif du yoga consisterait à identifier et réduire les obstacles à dharana (la concentration). Le pranayama est le moyen essentiel pour cela. Réguler consciemment son souffle.
« Rejetant au-dehors tout contact externe, fixant son énergie visuelle entre les deux sourcils, égalisant les inspirations et les expirations qui cheminent à l’intérieur du nez ». (Bhagavad Gita V.27) »



Pour lire tout le texte aller sur le lien suivant :


http://www.ify.fr/le-yoga-au-quotidien/le-journal-de-lify/


Alain Kingler est professeur de yoga diplômé de l’Institut Français de Yoga. Il a suivi deux formations, la première avec François Lorin et la seconde avec Sophie Dreux Le Cren. Il est aussi un talentueux chanteur, compositeur et acteur de théâtre et animera prochainement un stage sur le yoga et la prise de parole sur scène pour plus d’information aller sur le lien suivant www.alainklingler.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.